Sélectionner une page
SI ON VOTAIT !…

Une approche pluridisciplinaire inclusive au service des citoyens.

La Courroie de Transmission a été mandatée pour appliquer et agréger des méthodologies issues de différentes disciplines. Dans l’optique du « Défi citoyen 2020 » du bureau de l’intégration des étrangers (BIE – République et Canton de Genève) et à l’initiative d’Isis Gouédard et de Damien Gauthier designers et facilitateurs en innovation et passionnés d’intelligence collective, le projet « Si on votait !… » consiste à inviter les habitant·te·s du quartier de l’Europe à Genève, à participer au développement de solutions favorisant la mobilisation des électrices et électeurs et plus spécifiquement ceux et celles de nationalité étrangère.

Ainsi le projet « Si on votait !… » associe deux processus complémentaires :

  • le développement du pouvoir d’agir et la mobilisation des citoyens par des interventions artistiques participatives dans l’espace public
  • à une démarche s’inspirant du Design Thinking et des principes des Living Labs, méthode de co-création de solutions innovantes plaçant les populations et les acteurs concernés au coeur du processus. 

Les différentes étapes auront à la fois un impact direct : sensibiliser les habitants sur le sujet, mettre en oeuvre des solutions sur le terrain en vue des élections de mars 2020, et un impact indirect avec une récolte de données et une expérimentation pouvant être exploitées à plus long terme et potentiellement à plus grande échelle. 

En quelques temps forts, les artistes, les médiateur·trice·s et les facilitaeur·trice·s de l’association et leurs partenaires, proposent aux habitant·te·s du quartier de devenir acteur·trice·s de cette mobilisation citoyenne.

  1. Première quinzaine de janvier : Manifestations ludiques et collecte de données dans l’espace public. Les habitants sont invités à créer des Origamis et à y inscrire des propositions de solutions qui faciliteraient la démarche d’aller voter, pour eux et leurs concitoyens.
  2. Mi-janvier à mi-février : Ateliers d’empathie, d’idéation et de protoypage. Usagers (habitants volontaires), acteurs du territoire (organisations du quartier, acteurs étatique et chercheurs) participent à une série d’ateliers afin d’exploiter les propositions collectées pour définir le parcours du votant, sélectionner une ou plusieurs idées et la/les mettre concrètement en oeuvre.
  3. Mi-février à début mars : Alors qu’au coeur du quartier une street-artiste produit une oeuvre constituée des origamis, les participants, accompagnés par l’équipe, vont présenter/tester  leurs solutions issues des ateliers et échanger avec les autres habitants.
  4. Première quinzaine de mars : Enfin, inauguration festive de l’installation artistique et mise en oeuvre dans le quartier de la solution co-construite, favorisant la mobilisation des électrices et électeurs, notamment du groupe cible.

Et si on votait ?!… 

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code